top of page

Thérapie par le Décodage Biologique - Zoom sur un symptôme Le Surpoids et l'Obésité

gateau et ruban

Thérapie décodage biologique : Le surpoids et l'obésité

Définition :

Ce symptôme est particulier car complexe et multifactoriel :


On parle de surpoids et d’obésité lorsque dans le corps d’une personne ses apports caloriques (énergie) restent supérieurs à ses besoins énergétiques (dépenses), entrainant

alors un stockage d’énergie sous forme de tissu adipeux.

Femme concentrée assise sur une chaise

Le tissu adipeux se compose de cellules appelées “adypocytes” dont la fonction est de se remplir et de stocker de la graisse (surpoids), voir de se multiplier au besoin (obésité).


On aurait donc tendance à résumer ce symptôme en concluant que la personne mange “trop“ ou “mal“ par rapport à ce qu’elle “brule“ et “dépense“.


C’est en partie vraie mais la réalité est loin, très loin d’être aussi simple.


Et toi même tu en sait quelque chose, si malgré les privations, le sport intense et tout ce que tu as pu mettre en place, tu ne sais toujours pas comment faire partir ce poids en trop.



La fonction biologique :

Du point du vue du décodage biologique, le corps ne fait rien par hasard et chaque manifestation corporelle à un sens, une raison d’être.


Pour comprendre ce symptôme du poids il suffit de se pencher en détail sur les fonctions biologiques du tissu adipeux :


Quelle est donc la fonction de ce tissu dans le corps ?

C’est un tissu conjonctif qui a un rôle :


  • De protection mécanique et de soutien;

  • De réservoir énergétique;

  • De thermorégulation (production de chaleur et de protection thermique);

  • De fonction endocrine : le tissu adipeux produit des hormones appelées adipokines qui ont pour mission de réguler le métabolisme. Il transforme également certaines hormones stéroïdes sexuels.



Un mélange possible de plusieurs conflits parmi :

gateau et maitre ruban
  • Le conflit d’abandon

  • Le conflit de silhouette et de dévalorisation esthétique

  • Les peurs de manquer et de perdre

  • La protection contre les agressions, le danger, le froid

  • La peur du changement et de la perte de repères dans les cas de rétention eau et cellulite

  • Le devoir de tout porter, d’être fort(e), d’être le pilier

  • Le devoir de résister et de lutter contre les épreuves de la vie et contre autrui (parfois avec répugnance : insulino-résistance et diabète)

  • Le besoin de remplir l'espace : pour exister et impressionner : on me voit !

  • Ou à l’inverse le besoin de se cacher derrière ses formes (danger de devenir un adulte responsable, sexué, séduisant).



Les hypothèses du décodage biologique :

Si je suis concerné(e), je peux me demander :


-Est ce que j’ai besoin de me protéger, de m’isoler, “de faire glisser“ un danger ou une agression. ex : coups et contacts imposés, froid réel ou relationnel, paroles blessantes ou humiliantes etc...


-Est ce que j’ai besoin “au cas ou“ d’accumuler, de faire des réserves afin d‘anticiper l’avenir

par peur de manquer ?


-Est ce que j’ai besoin de produire et d’emmagasiner de la chaleur et de l‘énergie pour mieux faire face à une période hivernale et rude ou au contact d’une relation froide voire “glaciale“

(Souvent en résonance avec maman) ?


-Est ce que j’ai besoin d’être sur une sensibilité “masculine“ alors que je suis une femme

(Je fonctionne majoritairement avec de l’activité, de la force, de la concentration, du matériel, du contrôle, de la protection, de l’autorité, de l’intellect, de l’extraversion...).


ou au contraire est ce que j’ai besoin d’être sur une sensibilité “féminine“ alors que je suis un homme

(Je fonctionne majoritairement dans l’écoute, la passivité, l’intuition, l’intelligence émotionnelle, la compassion, la douceur, le calme, la rondeur, l’introversion...).


-Est ce que je ne peux compter que sur moi même car je suis très souvent déçu(e) par les autres ?


-Est ce que je dois être un pilier, un support

(pour moi et pour les autres)?


-Est ce que mon regard sur ma silhouette est important, voir obsessionnel ? Est ce que mon reflet me dégoute? Est ce que je me sens déterminé(e) par ”la norme sociale”, le regard des autres ?


-Est ce que j'ai besoin de ralentir le temps, de retourner dans le passé, dans la peau cet enfant, de ce bébé que j’étais ?

*si la prise de poids a lieu pendant la puberté, cela peut traduire une difficulté, un danger de devenir une femme, un homme, un adulte responsable et sexué.


-Est ce je ressens au fond de moi un manque, une perte (situation, personne etc.…), un grand vide qui me pousse au remplissage ?


-Quel est mon rapport au plaisir, à la récompense et à la frustration ?


-Est ce que dans ma vie, j’ai du mal à trouver ma place, Est ce que je me sens au fond de moi seul(e), inadapté(e) ?


-Est ce que j’ai besoin de garder mes repères par peur de me tromper, de faire un mauvais choix, de prendre de mauvaises décisions ? Est ce que j’ai de la difficulté à faire face aux “changements”?



Les pistes à suivre :

accumulation vêtements et nourriture devant un miroir
  • Combien de kilos la personne considère t’elle avoir en “trop”? Le chiffre énoncé parle souvent de quelque chose d’important.

  • A quand remonte la toute “première“ prise de poids ? J’étais “normal(e)“ jusqu’à ce que...

  • Est ce héréditaire? Quel est l’histoire du surpoids dans ma famille?

  • Ces kilos sont t’ils accompagnés d’autre symptômes ou d’autres maladies (ex : rétention eau, diabète, syndrome pré-menstruels, boulimie, hyperphagie, SOPK, hyper ou hypothyroïdie, problème de digestion, de peau, lipome etc...)

  • A quel endroit du corps est localisé le surpoids?

  • Quel est le régime alimentaire de la personne? Sur quel aliment craque t’elle, se prive t’elle? A quel moment? Dans quel contexte?


Votre attention svp :


Les hypothèses proposées dans cet article ne sont que des propositions, elles ne sont pas la vérité.


Ces hypothèses sont générales et globales.

Elles amènent des pistes de reflexions qui sont ensuite à adapter à vous et à votre histoire.

Ne vous attardez pas dessus si cela ne résonne pas pour vous.


Elles ont pour objectifs de vous amener des clés de compréhension de vos symptômes : sur leurs causes émotionnelles et inconscientes.


Le décodage biologique n'est supérieur à aucune autre méthode de thérapie et ne promet en rien la guérison.

Il ne remplace pas la visite auprès du professionnel de santé et le suivi du traitement médical.

Je n'accompagne pas sans diagnostic médical.



Qui se cache derrière Dialogueaveclecorps ?

Gwendoline MARTIN, thérapeute psycho-bio-corporelle : décodage biologique et hypnose

Je m’appelle Gwendoline Martin; je suis votre traductrice, votre guide.


Comprendre et mettre de la lumière sur la ou les causes émotionnelles de vos symptômes ne suffit pas toujours pour retrouver un équilibre durable.

Un suivi thérapeutique peut être nécessaire.


Si vous souhaitez approfondir cette exploration et que cette méthode de thérapie vous intéresse, n’hésitez pas à me contactez :



Consultation sur rdv du lundi au samedi de 10h à 20h. dans mon cabinet à Choisy le roi ou depuis chez vous en distanciel :


Vous voulez en savoir plus sur le Décodage Biologique, cliquez ici



Retrouvez moi sur les réseaux sociaux :

logo Facebook
logo instagram
logo LinkedIn




Thérapie décodage biologique : Le surpoids et l'obésité. Article rédigé par Gwendoline Martin © Copyright 2023 Dialogueaveclecorps - Copie interdite sans autorisation de l'auteur.


Commentaires


bottom of page